Google+ Lo de Dada Poésie illustrée

samedi 7 décembre 2013



 
 
Soleil de Décembre
Soleil de Décembre qui allonge les ombres
ombres fines et étirées
taillées au couteau ;
silhouettes détourées d’un trait nerveux
qui magnifient en noir et gris
les formes de la vie.
Résonnance onirique d’un réel atone...

le monde des ombres
est le théâtre projeté de la vie.
Pas de faux-semblants, de couleurs alléchantes
nul détail, pas de superflu, l’ombre est nue,
mais jamais impudique !
Elle a le pouvoir de pouvoir !
pouvoir transformer le vulgaire
en esthétique magique …


Texte de Lo 6/12 2013 Droits réservés , Dépôt légal .
Photo: Galileo Photo extraite du blog de Galileo
Afficher la suite
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire